L’hypertension, c’est une pression artérielle élevée

Lorsque la pression artérielle est élevée, les vaisseaux sanguins et les organes comme le cœur, les reins et le cerveau sont constamment soumis à une pression accrue. De ce fait, l’hypertension peut accroître le risque de maladie cardiovasculaire et d’AVC. L’hypertension doit être diagnostiquée pour qu’elle puisse être prise en charge correctement.

Qu’est-ce que la pression artérielle ?

Le cœur est un organe vital, qui permet au sang de circuler dans le corps. Grâce au cœur, oxygène et nutriments sont apportés à tous les tissus et organes du corps. Pour rendre cet apport possible, le cœur doit exercer une force capable de pomper le sang dans tout le corps. Cette force produite par le cœur pour faire circuler le sang dans les artères s’appelle la PRESSION ARTÉRIELLE.

La pression artérielle d’une personne est généralement exprimée par deux valeurs :

 

SYSTOLIQUE

Pression artérielle (mm Hg)

Niveau le plus élevé de la pression artérielle,

lorsque le sang est transporté du cœur

au corps tout entier.

DIASTOLIQUE

Pression artérielle (mm Hg)

Niveau le plus faible de la pression artérielle,

lorsque le cœur se repose

avant de se contracter à nouveau.

La pression artérielle idéale pour un adulte en bonne santé est <120/80 mm Hg.

La pression artérielle peut également être exprimée en centimètres de mercure : 12/8 cm Hg.

Directives 2018 de l’ESC/l’ESH pour la gestion de l’hypertension

 

Comment mesurer la pression artérielle ?

La plupart du temps, c’est votre médecin ou une infirmière qui mesure votre pression artérielle, lors d’un contrôle de routine, par exemple. Pour ce faire, ils utilisent un tensiomètre, un appareil de mesure de la pression (manomètre) relié à un brassard gonflable qui est enroulé autour du bras. Le médecin gonfle le brassard, ce qui provoque une forte sensation de pression sur le bras. L’air est ensuite lentement expulsé du brassard et la pression exercée diminue. La pression artérielle peut alors être mesurée grâce au manomètre (en millimètres de mercure [mm Hg]).

Il existe deux types de tensiomètres :

MANUEL

Le médecin ou l’infirmière gonfle le brassard à l’aide d’une pompe manuelle et utilise ensuite un stéthoscope pour écouter votre pouls.

NUMÉRIQUE

Le brassard se gonfle et se dégonfle automatiquement. Le pouls est détecté par un capteur situé dans l’appareil.

Afin d’obtenir une mesure précise de votre pression artérielle, vous devez être au repos pendant au moins cinq minutes avant la mesure et rester assis(e) et silencieux(se) pendant la mesure, c’est-à-dire ne pas parler.

Qu’est-ce que l’hypertension ?

La pression artérielle peut être élevée, normale ou basse, mais avec le temps et l’âge, elle augmente. Pourquoi ? Les parois des artères principales deviennent plus rigides et les petits vaisseaux sanguins deviennent plus étroits. En raison de ces changements, le cœur doit exercer une force plus importante pour continuer à faire circuler le sang dans le corps. Il en résulte une augmentation de la pression artérielle.
L’hypertension est définie comme une pression artérielle systématiquement supérieure à 140/90 mm Hg.

Que signifient mes valeurs ?

 

Pression optimale

Systolique < 120 et Diastolique < 80

Pression normale

Systolique 120-129 et/ou Diastolique 80-84

« Si tout va bien, on continue comme ça ! »
Pression un peu élevée

Systolique 130-139 et/ou Diastolique 85-89

« Votre pression artérielle doit être contrôlée plus souvent et vous devriez appliquer des conseils d’hygiène de vie. »

Quelles sont les causes de l’hypertension ?

Il existe deux types d’hypertension : primaire (ou hypertension essentielle) et secondaire.

L’hypertension primaire définit une pression artérielle élevée sans cause précise. Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque d’élévation de la pression artérielle :

Tabagisme
Surpoids ou obésité
Manque d’activité physique
Consommation excessive de sel
Consommation excessive d’alcool
Stress
Génétique
Âge

L’hypertension secondaire est une pression artérielle élevée en raison de causes identifiables (production anormale d’hormones par les glandes surrénales, par exemple). Seul un petit nombre de patients souffre de ce type d’hypertension. Une fois la cause décelée et correctement traitée, la pression artérielle est censée retrouver des valeurs normales.